Près de 90 ans d'histoire

L’Eveil de Pentecôte en Alsace a pour origine le témoignage de Maria ANDRES, membre d'une communauté de la Schweizer Pfingstmission à Rapperswill, St. Gall (Suisse). Celle-ci vint en Alsace pour visiter des connaissances dont la cousine de Madame Madeleine KRIEGER. Un groupe se forme à Strasbourg au tout début des années 1930. Il se réunit alors chez la famille Louis SCHNEIDER à la Meinau. D'après les témoignages, Madame Elise LEDERMANN joua aussi un rôle important, notamment par son contact avec l'Église de Jonathan PAUL à Mülheim-Ruhr, en Allemagne: le "Mülheimer Kreis".

Durant cette période d'avant-guerre, le groupe strasbourgeois demande son rattachement à la Schweizer pfingstmission (Mission Pentecôtiste Suisse). Celle-ci leur envoie différents prédicateurs, en particulier Heinrich STEINER, pasteur à Bâle et premier président de la Schweizer Pfingstmission, puis son fils Léonhard STEINER. À cette époque, les réunions se déroulent uniquement en langue allemande.

Pendant ces mêmes années, commence le ministère itinérant de Paul SIEFER (1903-1973) Alsacien de Brumath, fils d'un prédicateur de la Chrischona. Après ses études de théologie à la Faculté de Théologie Protestante de Strasbourg, il exerce un ministère pastoral au sein de l'Église luthérienne pendant 4 ans. Tout d'abord vicaire à l'Église St Nicolas de Strasbourg, il s'occupe successivement de 2 paroisses : Algolsheim (Haut-Rhin) et Zittersheim (Bas-Rhin). Mais à cause de son opposition au baptême des nourrissons, l'Église de cette dernière localité ne le voulut plus comme pasteur. Il démissionne alors de l'Église officielle en 1930 pour commencer un ministère itinérant. 

Deux ans plus tard, il est invité, par un cercle de 4 chrétiennes de Wasselonne - Else BILD, Marie ROOS, Marguerite STUBER et Lina NORTH - à prendre la tête de leur œuvre. Il accepte cette proposition, mais refuse celle de la famille Louis SCHNEIDER de devenir le pasteur de l'Église naissante de Strasbourg, pour préserver son ministère itinérant. Il fut néanmoins reconnu comme le responsable de l'œuvre de Pentecôte en Alsace.

Avec la 2ème guerre mondiale [1939-1945] les réunions cessent. Paul SIEFER et son épouse sont déportés. Lui à Dachau, elle à Ravensbrück. 

Les premières années d'après-guerre ne peuvent être reconstituées, faute de témoins. Ce n'est qu'en 1956 que l'on retrouve un groupe qui se réunit régulièrement au 2ème étage d'un immeuble situé rue de Saverne à Strasbourg. Vers la fin des années 1960, Paul SIEFER se fait assister par 2 jeunes prédicateurs suisses : Charles REICHENBACH puis Walter MORRI qui devient le premier pasteur de l'Église de Strasbourg, tout en restant sous la tutelle de Paul SIEFER qui, seul, était reconnu par le Mouvement de Pentecôte de Suisse. Au cours de ces années, le pasteur SIEFER fait la connaissance du pasteur Gilbert RINGENBACH, prédicateur des " Assemblées de Dieu " de France. C'est lui qui, peu à peu, prendra en mains l'Église de Strasbourg.

Jusqu'à ce jour, Strasbourg et l'Alsace avaient été sous l'influence du Mouvement de Pentecôte Allemand ou Suisse. A partir de 1968, cette influence s'estompe au profit de celle des " Assemblées de Dieu " de France.

Le pasteur G. RINGENBACH trouve une salle d'une capacité d'accueil de 60 places dans le sous-sol d'un immeuble situé allée de la Robertsau. En 1970-71, l'assemblée déménage au 61 Grand'rue dans une salle de 120 places. Durant cette période le pasteur Gilbert RINGENBACH est aidé par François FORSCHLE qui se destine au ministère.

En 1975, le pasteur Daniel HEBERT vient aider le pasteur RINGENBACH. Cette année-là, l'Église loue le Temple St-Nicolas pour ses réunions du dimanche tout en gardant la salle de la Grand'rue. L'Église comprend alors 130 personnes nées de nouveau et baptisées. En 1976, il faut louer le Temple également pour le mercredi. En 1977, le pasteur RINGENBACH quitte Strasbourg pour Besançon, laissant la responsabilité de l'Église à Daniel HEBERT.

Pour accueillir un auditoire en pleine croissance, L’Eglise acquiert une salle située 28 Faubourg de Pierre, d'une capacité de 300 places. Rapidement, il faut instaurer 2 cultes le dimanche, à 8 h 30 et à 10 h, pour pouvoir accueillir tout le monde. Par la suite, une salle de 150 places sera louée dans le quartier du Neudorf avec l'aide de Robert MORAND, pasteur-stagiaire. L'Église de Pentecôte avait désormais 2 lieux de culte sur Strasbourg. 

Le zèle dans l'évangélisation, caractéristique du Mouvement de Pentecôte et qui animait la communauté de Strasbourg, a débouché sur l'ouverture de plusieurs annexes.

 - HAGUENAU : ouverture en 1977, à partir d'un petit groupe se réunissant chez Mlle Lina WOHLSCHLEGEL, sous la responsabilité de Paul ETTORI, alors professeur d'espagnol, se destinant au ministère pastoral.

- SELESTAT : déjà du temps de Paul SIEFER, il y avait un groupe de chrétiens. Celui-ci fut repris et servi successivement par Gilbert RINGENBACH et Daniel HEBERT arrivé depuis à Strasbourg. Dès Janvier 1983, l'œuvre fut reprise par Michel SCHNEIDER jusqu'en Août 1999.

- SARRE-UNION : en janvier 1982, une Église de maison, regroupant une vingtaine de chrétiens sous la direction de Hubert LUTZ, demanda son rattachement à l'Église de Strasbourg.

Ces trois Églises sont, depuis de nombreuses années, des Assemblées autonomes avec leurs statuts déposés en Préfecture et toutes les trois propriétaires de leurs locaux.

En 1989, le Pasteur Daniel HEBERT part pour Bordeaux et est remplacé à Strasbourg par le Pasteur François FORSCHLE. Les deux lieux de culte, faubourg de Pierre et Neudorf, sont abandonnés au profit d'un nouveau bâtiment situé au 7 rue des Frères Eberts à Strasbourg. L’Eglise reçoit alors le nom de EPIS (Eglise de pentecôte internationale de Strasbourg). L'inauguration de ce nouveau lieu de culte pouvant accueillir 800 personnes (et même 1.000 personnes exceptionnellement) a lieu en mai 1991.

En septembre 1992, le Pasteur François FORSCHLE quitte Strasbourg pour exercer son ministère à Paris. Il est remplacé par le Pasteur Daniel BRION.

- En 1995, le Pasteur Daniel BRION a à cœur de commencer une action d'évangélisation sur WASSELONNE. Un Ancien de Strasbourg, Jean SCHWAB, prend en mains la prospection de la ville et de ses environs. Un petit groupe se réunit alors chez Christine SCHMITT. Après 18 mois de prière, de recherche d'un local et de travaux, l'ouverture de cette annexe se fait en septembre 1997, sous la direction du Pasteur Daniel BRION et des Anciens de l'Église de Strasbourg. L'Assemblée naissante comporte une trentaine de membres adultes. Aujourd’hui, depuis 2016 cette église est devenue autonome et propriétaire de ses locaux après donation par l’EPIS.

En 1997, à la demande du Pasteur Daniel BRION, le Pasteur Jean-Marc GODEL vient exercer son ministère d'évangéliste sur Strasbourg et Wasselonne, et s'occupe du groupe de jeunesse de l'Église avant de partir à Sarre-Union au cours de l'été 2001.

Depuis le 1er septembre 1999, le Pasteur Michel SCHNEIDER a succédé au Pasteur Daniel BRION (en retraite) à la Présidence de l'Église de Pentecôte de Strasbourg.